Témoignage Echappee Belle

2 janvier 2015 - 16:45

"Témoignage du dossard 557 (Marc COULON)

 
Ultra traileur depuis de nombreuses années et habitant d'Allevard, l'échappée belle dans son format 85 kms a retenu mon attention et j'en ai fait mon objectif 2014. Grosse saison de préparation, année de mes 50 ans, pour un objectif de 15 à 16 heures. Depuis le début de l'année, nombreux Kms, dénivelé ... programme d'entraînement sérieux et suivi.

 
Le matin du départ tant attendu est arrivé. 6 heures, nous voilà tous partis vers un moment de partage et d'émerveillement. Aucune appréhension particulière à courir sur ce terrain que je connais dans ses moindres recoins. Décidé à terminer cette course dans un classement top 20, je prends l'option de partir assez vite, étant par ailleurs un bon descendeur. Parmi la tête de course à la vue des premières lumières de Fond de France (descente en 17 km/h), mon pied gauche se bloque brusquement engendrant une violente douleur au niveau de mon genou gauche (translation du genou côté intérieur et rotation) et déséquilibré, je tombe sur ma hanche droite.
 

Dans la fraction de seconde avant ma chute, mon cerveau me dit que l'aventure est terminée.
 

Je me relève, des camarades de course me demande si cela va, moyennement je réponds. Mon genou me fait souffrir et j'ai l'impression que ma jambe gauche ne me porte plus. Je décide quand même de poursuivre l'aventure ... tant d'heures d'entraînement pour abandonner à Fond de France, je ne peux m'y résoudre. Claudiquant, je reprends mon périple et m'engage sur la première difficulté pour accéder au 2ème chalet de Tigneux. La douleur est supportable dans cette montée. Direction Glezin, mon terrain d'entraînement. Dans cette descente technique puis plus roulante, une douleur vive et aiguë côté intérieur du genou se fait sentir. Me voilà au ravitaillement de Glezin pointé en 33ème position. Dois-je abandonner ou alors m'engager sur la principale difficulté de ce parcours. La sécrétion d'endorphine me conduit à poursuivre mon chemin. Me voilà dans le monstrueux pierrier menant au col de Moretan. Je suis dans des postures instables et ne prends pratiquement appui que sur ma jambe droite. Un hélicoptère de l'organisation survol la progression des coureurs. Le sommet passé, la descente se fait encore plus dure dans ces éboulis et à chaque instant je crains de glisser dans les nombreux interstices de ce chaos rocheux. Je sais que la course est terminée pour moi mais ne peux pas encore m'y résoudre. Je profite de l'eau fraiche des torrents pour tremper mon genou afin de l'anesthésier un peu mais c'est un pis-aller. Arrivé au ravitaillement en bas de cette difficile descente, je demande s'il est possible de me faire "un straping". Merci encore au deux secouristes pour leur intervention. Après cette arrêt de 10 minutes, me voilà reparti. Douleur en permanence présente, je décide de continuer au moins jusqu'au super Collet. Je double encore des camarades du 145 kms et ne manque pas de leur dire tout mon soutien. Me voilà au plan de l'ours. Je connais cette montée jusqu'au refuge de Claran et je la crains. Ne courant plus que sur une jambe depuis de nombreux kms, ma cuisse droite tétanise dans cette difficile ascension. Le brouillard fait son apparition sur la monotrace me conduisant au ravitaillement des plagnes. Me voilà arrivé au terme de mon calvaire à mon grand désarroi. Je rends mon dossard après 35 kms et 3300 mètres de dénivelé dans la douleur.

Le télé siège me permet de rejoindre le super collet où mon épouse et mes enfdants m'attendent. Il ne m'est plus possible de poser le pied au sol. Direction les urgences de l'hôpital sud de Grenoble.

Résultat : lésion à 50% du ligament croisé antérieur , lésion du ligament collatéral interne , fracture au niveau du plateau tibial et fracture non déplacée de la styloïde.

Immobilisation 6 semaines de la jambe et une longue rééducation à venir.


le printemps sera propice pour cette reprise et préparer avec soin ce nouveau défit qu'est l'échappée belle 2015.


Merci encore à l'organisation et aux nombreux bénévoles pour ces moments de partage.


Bien sportivement


Un traileur amoureux de Belledonne"

Commentaires

Staff
Laurent Brunet-manquat
Laurent Brunet-manquat 6 janvier 2015 16:46
Athlète

Bonne chance pour 2015 !!!

Staff
Laurent Brunet-manquat
Laurent Brunet-manquat 6 janvier 2015 16:45
Athlète

on dirait le récits d'un sanglier... lol !

NOUVEAU SITE WEB

Le site du club à changé, retrouvez nous sur :

 

http://beldonne-running.fr/

 

Le site Clubeo est conservé tout de même pour l'instant en tant qu'archive...

 

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre

Aucun événement